dimanche 4 octobre 2015

1913


   Jeune 7ème 


 
Le 15 avril 1913, le 3ème RTA, né le 1er janvier 1856, fournit ses 1er, 3ème ,6ème, et 8ème, Bataillons qi deviennent 1er, 2ème, 3ème, et 4ème, Bataillons du 7ème RTA, tandis-que les 2ème, 4ème, 5ème, et 9ème Bataillons deviennent le nouveau 3ème RTA.

Le 14 juillet 1913, à Longchamp le Drapeau du régiment sera remis au colonel MATHIEU, des mains du président de la république, Raimond POINCARE.
Il sera digne, ce régiment de ses grands anciens de 1956, de Kabylie, d’Italie, du Sénégal, de Cochinchine, du Tonkin, de Madagascar !

Dans la fournaise de la Grande Guerre, il allait à son tour participer à la grande épopée de l’Armée d’Afrique.

La Marne est son premier engagement, au prix de pertes importantes et de lourds sacrifices, le régiment vainqueur arrêtera l’ennemi sur les marais de Saint-Gond, entre Montmirail et la Fère-Champenoise.

Les Tirailleurs font reculer la garde impériale prussienne jusqu’au château de Mondement et l’écrasent. Le Lieutenant-colonel Gros mène le régiment.

Pour la Division marocaine on forme un 7ème de Marche de Tirailleurs Algériens, le 1er Bataillon du 5ème RTA, le 3ème Bataillon du 6ème RTA, et le 4ème Bataillon du 7ème RTA, le composent. Le 7ème RTA, aux côtés du régiment de marche de la Légion Étrangère et du régiment d’infanterie coloniale du Maroc, sera de toutes les batailles.

Les deux « 7ème » combattent âprement, intimement mêlés dans cette unité de marche, qui a repris les traditions du 7ème RTA.
 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire